Just another Réseau Blog Poliris site
29 nov

Assurez-vous que la maison en vente à Villelongue-de-la-Salanque que vous voulez acheter est bien isolée !

Assurez-vous que la maison en vente à Villelongue-de-la-Salanque que vous voulez acheter est bien isolée !

Vous n’aimeriez pas, comme 2/3 des Français, avoir froid chez vous, même lorsque le chauffage est allumé ? Alors, à l’approche de l’hiver, si vous achetez une maison à Villelongue-de-la-Salanque, soyez très attentif sur la manière dont elle est isolée. Une bonne isolation dans un logement engendre plus de confort pour ses occupants et moins de dépenses. Autre conseil : si la maison qui correspond à vos critères à Villelongue-de-la-Salanque est une passoire thermique, surtout faites des travaux. N’attendez pas. Des aides de l’État sont en place pour vous permettre de vivre dans de meilleures conditions. Ne faites pas, comme de nombreux Français qui, pour lutter contre la sensation de froid, rajoutent pull, chaussettes et s’emmitouflent dans des plaids…

Des Français qui renoncent au confort
L’IFOP, institut de sondage spécialisé, a réalisé un sondage pour QuelleEnergie.fr (groupe EFFY), 1er site internet de conseil en économies d’énergie pour les particuliers afin de faire le point sur leur ressenti en termes de chauffage au sein de leur logement. Les résultats ne sont pas vraiment réjouissants : les Français ont froid. Évidemment, la situation est encore plus problématique pour les foyers ayant des faibles revenus. Les jeunes sont plus touchés que leurs aînés : 79% des 18-25 ans contre 57% chez les plus de 65 ans. Une différence à relier avec les écarts de revenus entre ces générations.

La réalisation de travaux d’économies d’énergie ne vient qu’en 4e position (48%) parmi les solutions citées par les Français pour réduire leur facture de chauffage. Il est dommage que les Français préfèrent renoncer à leur confort plutôt que de mettre en œuvre des travaux qui peuvent pourtant être rentabilisés en quelques années (3 à 5 ans pour les plus rentables).

C.V. / Bazikpress © Richard Villalon

 

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée